C'EST BIEN BEAU LA MODE… MAIS, ET LA VIE? MALADIE DANGEREUSE … RÉFLEXION

Ce phénomène commence à se faire, pour ne pas dire qu’il se faisait déjà entendre de tout le monde, chez soi, dans le lycée, les magazines, les journaux, la télé, ainsi que tout le www. L’anorexie, ce phénomène dévastateur, destructeur, inquiète bon nombre de personne !

Les filles de nos jours s’idéalisent »la taille»… en s’inspirant des modèles du mannequina international déballé par le show-biz des médias locaux, régionaux, continentaux et, des défilés de mode. … . Presque toutes ces filles veulent devenir comme leurs idoles. Cette folie de devenir très mince, maigre – que nous appelons anorexie – a atteint des gens de grande renommée, aussi nommés fresh people telles : Nicole Richie, Lindsay Lohan, Kiera Kinghtley, Anna Kournikova et compagnie.

Ce constat est devenu tellement alarmant qu’il n’est point besoin de faire des recherches approfondies pour en avoir entendu parler.

Déjà dans le journal de 12h sur M6 de la semaine dernière, la journaliste Nathalie Renoux …. a reçu un médecin pour en parler sur le plateau et, celui-ci a mentionné la mort de deux mannequins, causée par leur maigreur excessive.

À priori, seul l’Espagne serait sensibilisée à ce phénomène et ne tolérerait plus les corps décharnés sur le boulevard des mannequins.

Le magazine Gala – l’actualité des gens célèbres – du mois de septembre 2006 parlait déjà de l’état attristant, inquiétant, de Nicole Richie «qui a été admise au Cesars-Sinai Hospital de Los Angeles pour soigner sa maigreur maladive». Gala octobre 2006 Victoria Beckham «icône de la mode» complexée a perdu ses belles formes pour les remplacer par les formes angulaires de son squelette. Et, malgré tout, elle n’a pas l’air de s’en réjouir. Elle semble même imputer la faute à ses enfants en disant : que depuis qu’elle a eu des enfants son ventre n’est plus aussi ferme». Je crois que plus obsédée par son look il n’y en a pas, quoique… Même au moment où elle était Spice Girl deux tartines étaient de trop dans son estomac.. donc après ingurgitation, régurgitation.

Après avoir visionné le film Pirates des Caraïbes, Kiera Kinghtley n’a pas fait apparaître le même corps. On pouvait la voir portant la taille 34 et flottant dedans.

Mais certaines semblent avoir entendu raison en se disant qu’elle ne pouvait pas continuer ainsi.

Etre une bimbo aux belles formes comme Marilyn Monroe n’a plus l’air d’être attirant ? Non ! rectification, ce n’est plus à la mode ?

Beaucoup commencent parce par ce complexe, et ce très tôt! Certaines sont déjà complexées à l’âge de 12 ans, soit parce qu’elles ne se trouvent pas assez mince et se voit dans leur miroir un boudin ambulant et quand il leur reste la peau sur les os elles se trouvent encore grosse! D’autres fascinées pas leur star préférée, veulent leur ressembler… Certaines encore veulent tout simplement devenir mannequin et finissent par subir les rudes traitements de leurs supérieurs… Dire quelles en sont exactement les causes est difficile à expliquer.

Les agences de mannequina ne veulent surtout pas que leurs mannequins produisent un gramme de graisse. Et comme mentionné précédemment cela a provoqué la mort de deux mannequins dont la plus récente à Sao Paulo (le mercredi 15 novembre la veille de son départ pour des séances photos à Paris) d’une brésilienne, Ana Carolina Reston de 18 ans qui pesait 40 kilos pour 1,74 mètre. Son alimentation était très limitée; au menu pommes et tomates. Le temps arrivera-t-il à faire sécher les larmes de sa mère qui culpabilise de n’avoir rien pu faire ou de ne pas avoir agit plus tôt… un deuil qui sera difficile et elle invite les mères à ne pas commettre la même erreur.

L’Espagne ne tolère dorénavant, plus l’esthétisme du squelette dans leur agences, et l’Italie et le Brésil débattent ou relancent le débat dans cette idée-là. «Le gouvernement régional de Madrid avait exclus 30 à 40% des top models trop maigres». «Un salon international de la robe de mariée en juin à Barcelone avait interdit les top models de taille inférieur au 38». «Une bonne initiative espagnole qui mériterait d’être suivie partout ailleurs… la minceur oui, la maigreur non! Les mannequins trop maigres ne pourront plus défiler.

Dans les lycées des jeunes filles se disent trop grosse, finissent par suivre des régimes draconiens pour pourvoir renter dans du 34-36 (ne surtout pas toucher au 40… mdr – mort de rire).

Si ça continue ainsi, il faudra s’attendre à ce que plus de la moitié des personnalités féminines circule avec une carrure filiforme, efflanquée, ou que sais-je encore. Apparemment l’anorexie toucherait 1 à 2% des filles de 12 à 18 ans, dit  le ministère de la Santé. Il faut faire attention à ce que l’on dit aux jeunes femmes sensibles pour ne pas développer de complexe chez elles. Je ne favorise pas l’obésité, loin de là (l’excès en tout nuit) mais vaut mieux éviter ça… . On pourrait même parler de la loi du plus fort (je parle ici des agences, de l’entourage…) Je voudrais bien comprendre tout cette nouvelle jeunesse – comme moi  d’ailleurs – qui, comme autrefois, veut faire parler l’expression de leur corps.

ATTENTION mesdemoiselles! sommes-nous destinées à être victimes de la mode en dépit de notre santé, voir menées à la tombe ?

Étant encore dans l’âge des «teen«, je ne cache pas m’être parfois jugée un peu grassouillette ou même m’interdire de manger de peur de flirter avec les 60 kilos qui me faisaient frôler la paranoïa. Mais l’idée me trotte encore par la tête pour des raisons d’esthétique. La retenue a été plus forte que l’envie des 40 kilos pour mon mètre 61 et m’identifier au portrait d’anorexique qui fait grincer des dents. Mais au fil du temps on apprend qu’être mince et belle est bien mieux dans une bonne alimentation et dans l’estime de soi.

Il serait peut être surprenant que de découvrir le mal-aise d’ex-anorexiques dégoûtées de leur ancien profil. Sachant le plus souvent qu’elles aboutiraient à cet enfer.

Porter du Gucci, épouser du Dolce & Gabbana et défiler avec du Versace ne devrait pas nous enlever notre personnalité, ni notre santé… Aussi extravagante que la mode, que la beauté puisse paraître elle peut contribuer à détruire bon nombre de choses.


Cet article a été publié sous la rubrique culture et société/24-11-06 de Réseau HEM Geneva

http://www.reseauhem-archives.xyz/c_est_bien_beau_la_mode.htm

photos : coupures des magazines Gala et Elle – erratum et correction la journaliste Anne Sophie Lapix remplace dans le texte la journaliste Anne Sophie Lapix – 17 décembre 2006

maigrir et la mode 2006

Maigrir et la mode, 2006